Cher Saint-Esprit, je désire une nouvelle expérience avec Toi – 24ème partie: « Le Baptême du Saint-Esprit – suite d »

Vendredi 24 Avril 2015
Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu
Cri du cœur d’Avril 2015 : O Père ! Remplis-moi de Ton Esprit-Saint
Série d’enseignements : «Cher Saint-Esprit, je désire une nouvelle expérience avec Toi – 24ème partie»
Sous-thème : « Le Baptême du Saint-Esprit – suite d»


Dieu fixe de nouveau un jour :
Aujourd’hui, le Saint-Esprit me dit de te dire qu’Il veut, par toi, manifester Sa puissance et mettre à nu toute fausse puissance du diable qui règne autour de toi. (Actes 8 :5-13)


Le Baptême du Saint-Esprit, la plénitude du Saint-Esprit est si crucial que les disciples ne pouvaient pas être libérés sur le champ du monde sans au préalable le recevoir. Raison pour laquelle le Seigneur Jésus leur avait dit de ne pas quitter Jérusalem, de ne pas s’éloigner, de ne pas commencer l’œuvre, sans avoir reçu ce baptême. Ce baptême nous remplit et nous revêt de la puissance d’en haut. Lorsqu’on parle du revêtement, on parle de la capacité de fonctionner, de faire quelque chose. C’est aussi ce qu’on appelle l’onction. La puissance, la capacité, l’habilité que Dieu donne à ses enfants. Dieu nous change. Il change notre nature.

Ce n’est plus nous-mêmes, c’est Sa puissance agissante en nous. Raison pour laquelle, le même Pierre qui venait à peine de renier le Seigneur Jésus trois fois devant des petits groupes de gens, pouvait maintenant avec assurance parler du Seigneur Jésus devant une foule des milliers de personnes. Pourquoi ? Parce qu’il est ivre de l’Esprit, il est rempli de l’Esprit, lorsqu’on est rempli de l’Esprit on est plus soit même, c’est l’Esprit de Dieu qui prend le dessus et nous contrôle.

Dans Zacharie 4 :6, la Bible nous dit :

« Alors il reprit et me dit: C’est ici la parole que l’Éternel adresse à Zorobabel: Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Éternel des armées. »

Et dans 1 Samuel 2 :9, la partie b nous dit ceci :

« Car l’homme ne triomphera point par la force. »

Et lorsque le Seigneur Jésus disait au disciple d’attendre dans Actes 1 :8, Il leur a dit que vous recevrez une puissance, c’est alors que vous pourrez devenir mes témoins. C’est-à-dire que tu ne pourras jamais devenir ce que Dieu veut que tu sois sans ce baptême, sans recevoir la puissance d’en haut. Le monde dans lequel nous vivons est sous l’emprise du diable, et ce dernier ne fait autre chose que voler, détruire et tuer. Si tu manques cette puissance d’en haut, tu seras victime de la puissance d’en bas. Si tu manques la puissance du Saint-Esprit, tu seras une proie facile pour l’ennemi.

Avec nos capacités naturelles, nous ne pouvons qu’accomplir des choses à la dimension ordinaire. C’est pour cela que les gens recourent au diable. Parce que l’homme sans Jésus, la vie est mort. Depuis Eden, l’homme avait perdu sa vie, ses capacité surnaturelle qui faisait qu’il puisse être béni, fécond, qu’il puisse se multiplier, assujettir et dominer la terre. Aujourd’hui, l’homme est maudit, l’homme est stérile, l’homme n’est pas productif, c’est lui qui est assujetti et dominé par les maladies, par la méchanceté du diable et de tous les maux qu’il y a sur terre.

La seule personne qui peut faire face au diable et aux esprits impurs, la seule personne qui peut donner l’intelligence et la sagesse à l’homme, c’est Dieu Lui-même, parce que c’est Lui qui nous a tous créé. C’est pour cela que lorsqu’Il est venu sur terre sous une forme corporelle, l’ennemi avait essayé de toutes les manières de L’avoir dans ses pièges mais il n’a pas pu une seule fois. La sagesse et puissance de Dieu sont de loin supérieures à celui de l’ennemi.

C’est pour cela que dans 1 Jean 4 :4, la Bible nous dit ceci :

« Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. »
Celui qui donne la victoire c’est celui qui est en nous. Car Il ne peut déverser Sa puissance sur ce qui Lui appartient.

Que fait le baptême du Saint-Esprit avec l’évidence de parler en langues ?

  1. Déclenche les dons du Saint-Esprit

Afin de se distinguer dans ce monde méchant, rempli de la méchanceté, Dieu nous donne ce qu’on appelle les dons du Saint-Esprit, j’espère que nous aurons le temps d’en parler avant de clôturer cet enseignement par la grâce de Dieu. Cependant, pour que ces dons spirituels soient opérationnels, se développent, et que nous ayons la capacité de les utiliser pleinement, nous avons besoin du baptême du Saint-Esprit avec l’évidence de parler en langues.

C’est comme si tu achetais un nouvel appareil dont le manuel est en une langue que tu ne connais pas. Il y a beaucoup d’options, plusieurs applications dans ton appareil, cependant le manuel est en une langue que tu ne connais pas. Ce sera facile pour toi d’utiliser cet appareil.

Ou carrément, parlons d’un appareil cellulaire que tu as acheté mais qui est en japonais, chinois ou n’importe quelle langue que tu ne maîtrise pas. Cet appareil risque d’être inutilisé. Déjà, tu allumes et tu ne comprends plus rien.

C’est la même chose avec le parler en langues, le Saint-Esprit vient nous aider à accéder aux choses spirituelles, Il donne à comprendre des choses qu’on ne pouvait pas comprendre par notre propre intelligence. Il nous donne la force d’accomplir les choses que l’on ne pouvait pas accomplir par notre propre capacité.

Voyons un exemple biblique dans Actes 19, les versets 1-6 :

« Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l’Asie, arriva à Éphèse. Ayant rencontré quelques disciples, il leur dit:
Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru? Ils lui répondirent: Nous n’avons pas même entendu dire qu’il y ait un Saint-Esprit.
Il dit: De quel baptême avez-vous donc été baptisés? Et ils répondirent: Du baptême de Jean.
 Alors Paul dit: Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c’est-à-dire, en Jésus.
Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus.
Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient. »

Ces disciples d’Ephèse avaient reçu le baptême de Jean, c’est-à-dire qu’ils s’étaient repentis, cependant, ils n’avaient pas encore été baptisés du Saint-Esprit. Regarde ce qui s’est passé lorsqu’ils ont été baptisés :

  1. Ils parlaient en langues et
  2. Ils prophétisaient

Deux choses qu’ils ne faisaient pas avant. Et la seconde chose est le résultat du premier. Ils ont directement commencé à manifester le don de la prophétie. Lorsque nous lisons dans 1 Corinthiens 12, le chapitre où l’apôtre Paul explique les dons spirituels, au verset 10, la Bible nous dit :

« à un autre, le don d’opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l’interprétation des langues. »

La prophétie est mentionnée parmi les dons spirituels. Ces disciples ne pouvaient jamais recevoir ou je dirai ne pouvaient déclencher ce don sans le baptême. Quand tu pris en langues, c’est comme si tu étais entrain de lire ce manuel en une langue que tu ne connaissais pas pour avoir accès à toutes les fonctions possibles de ton appareil.

  1. Met fin au règne de la magie et de l’occultisme en dévoilant le faux

Il y avait quelque chose qui se passait dans la ville de Samarie toujours dans le chapitre 8, que nous avions lu plusieurs fois. Les versets 9 à 11 disent :

« Il y avait auparavant dans la ville un homme nommé Simon, qui, se donnant pour un personnage important, exerçait la magie et provoquait l’étonnement du peuple de la Samarie.
Tous, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, l’écoutaient attentivement, et disaient: Celui-ci est la puissance de Dieu, celle qui s’appelle la grande.
Ils l’écoutaient attentivement, parce qu’il les avait longtemps étonnés par ses actes de magie. »

Dans ces passages  nous voyons que toute la ville, du plus petit au plus grand, tous étaient séduits par un magicien et confondaient sa puissance de la magie à celle de Dieu. Cependant, lorsque vint un homme rempli de la vraie puissance de Dieu, la puissance pirate, la puissance « made in china » a été mise à nue. C’était la fin de son règne et de sa magie qu’il exercerait.

  1. Nous donne la capacité d’annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus avec impact

Les disciples baptisés du Saint-Esprit, lors du jour de la pentecôte alors que les gens étaient confus, Pierre prit le devant et fit un discours, le tout premier de l’Eglise. La Bible nous dit qu’à la fin de son discours, tous eurent le cœur vivement touché. (Actes 2 :14-41)

Voir déjà la personne qui prit la parole, cela ne pouvait être que par la puissance d’en haut qu’autant de personnes, environs trois mille puissent donner leur vie au Seigneur Jésus.

Et dans Actes 8 que nous venons de lire, alors Phillipe a annoncé la parole de Dieu, c’est toute une ville qui avait bougée, les malades étaient guéris, les démons et esprits impurs quittaient les gens et la ville pour la toute première fois la ville fut dans la grande joie. (Actes 8 :5-8)

Le premier but pour lequel Dieu nous donne la puissance du Saint-Esprit, c’est pour que nous puissions gagner les âmes à Jésus, c’est pour que nous puissions être ses témoins. La grande commission n’est pas seulement l’affaire des pasteurs, des évangélistes mais de tout enfant de Dieu qui a donné sa vie à Jésus. C’est à cette commission que sont attachées les récompenses éternelles.

Tu peux être le plus riche sur terre, mais si tu n’es pas impliqué au salut des âmes d’une manière ou d’une autre, sache que tu seras éternellement le plus pauvre, sans gloire, sans éclat.

Daniel 12 :3, nous le confirme :

« Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice, à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité. »

Lorsqu’on dit à toujours, c’est-à-dire durant notre séjour sur terre, parce que ce n’est que sur terre que les jours sont comptés et à perpétuité, après notre vie sur terre.

Le Seigneur Jésus confirme cela aussi dans Marc 10 :30.

  1. Nous change nous-mêmes

Le plus bel exemple ici est celui de Pierre. Il était parmi les disciples le plus rapproché du Seigneur Jésus. Il se disait qu’il pouvait suivre le Seigneur partout voire mourir avec lui. Mais lorsque les moments difficiles sont arrivés, le même Pierre a renié le Seigneur Jésus trois fois en un temps record.

Pierre ne pouvait pas être le premier disciple à parler avec tant d’audace à toute une foule si ce n’était pas la puissance du Saint-Esprit.

C’est si intéressant de voir de quelle manière il avait renié le Seigneur dans Matthieu 26, Pierre a renié le Seigneur en trois degré croissant :

Au verset 70 : « Mais il le nia devant tous, disant: Je ne sais ce que tu veux dire. »

Au verset 72 : « Il le nia de nouveau, avec serment: Je ne connais pas cet homme. »

Au verset 75 : « Alors il se mit à faire des imprécations et à jurer: Je ne connais pas cet homme. Aussitôt le coq chanta. »

Pierre a nié le Seigneur Jésus devant tous, sans serment pour la première fois, avec serment pour deuxième fois et pour la troisième fois, il rajouta des imprécations. Mais lorsqu’il fut rempli de la puissance d’en haut, cet homme qui avait nié Jésus deux fois devant deux servantes, et une fois auprès d’un groupe était changé, transformé en une autre personne à cause de la puissance d’en haut.

Son premier discours a ramené environs trois mille au Seigneur Jésus. Quelle grande moisson ! Il était réellement devenu un pécheur d’homme comme le Seigneur Jésus lui avait dit tout au début.

Plusieurs entre nous, nous avons plusieurs promesses de Dieu, mais nous ne le voyons pas accomplir parce que nous ne sommes pas encore changé, nous ne sommes pas encore remplis, nous n’avons pas encore reçu la puissance qui nous donnera la capacité de devenir ce que le Seigneur avait dit pour nous, de voir toutes ses promesses pour nous s’accomplir.

Le même Pierre, une fois, toujours à cause de la Bonne Nouvelle de Jésus qu’il annonçait avait fait face aux chefs religieux qui lui interdirent de prêcher au nom de Jésus. Voyons cela dans Actes 5 :17-21, la Bible nous dit :

« Mais, afin que la chose ne se répande pas davantage parmi le peuple, défendons-leur avec menaces de parler désormais à qui que ce soit en ce nom-là.

Et les ayant appelés, ils leur défendirent absolument de parler et d’enseigner au nom de Jésus.

Pierre et Jean leur répondirent: Jugez s’il est juste, devant Dieu, de vous obéir plutôt qu’à Dieu; car nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu.

Ils leur firent de nouvelles menaces, et les relâchèrent, ne sachant comment les punir, à cause du peuple, parce que tous glorifiaient Dieu de ce qui était arrivé. »

Pierre et Jean leur répondirent : « Jugez s’il est juste devant Dieu, de vous obéir plutôt qu’à Dieu. » Face aux vraies menaces mais à cause de cette transformation de la puissance de Dieu, Pierre n’a pas mâché ses mots.

Tout ce que tu ne peux pas faire par toi-même, tout ce que tu ne peux pas faire pour l’œuvre de Dieu, tout ce dont pour quoi tu dis de temps en temps, je n’arrive pas à prier, je n’arrive pas à lire ma bible, je n’arrive pas à faire ceci ou cela, lorsque tu reçois le baptême du Saint-Esprit, Il te donne la puissance, la force de pouvoir le faire.

C’est pour cela, que tu ne dois pas prendre cette affaire à la légère. Veux-tu mener une vie d’impacts ? Veux-tu influent pour Dieu dans ce monde ? Veux-tu accomplir le plan de Dieu pour ta vie ? Veux-tu marcher sur le serpent, le scorpion et sur toute la puissance de l’ennemi ? Veux-tu devenir cet homme ou cette femme de la manière, à la hauteur que Dieu Créateur voudrait que tu sois ?

Va à la recherche de la puissance de Dieu. Désire la puissance de Dieu. Fais la connaissance avec le Saint-Esprit. Cherche des nouvelles expériences avec le Saint-Esprit. Je t’invite à lire ce nouvel enseignement sur l’Esprit de joie que je viens de mettre en ligne. Clique ici. Je sais que Dieu te bénira certainement.

La balle est dans ton camp. Ce que tu étais hier et ce que tu es maintenant importe peu, mais c’est ce que tu seras demain qui est déterminant. Regarde ta vie. Est-elle vraiment comme tu voudrais qu’elle soit ? Regarde ce que tu fais, tes études, ton ministère, ton mariage, ta carrière etc. Est-ce que tout marche comme tu veux ? Ou sens-tu comme une force puissante te dominer, te maintenir à un même point ou te fais même reculer. Tu as tout essayé mais rien ne marche. Il y a quelqu’un que Dieu a envoyé pour pouvoir t’aider durant tout ton séjour sur terre et cette même personne sera avec toi éternellement, son nom, c’est, le Saint-Esprit. Si tu as reçu le Seigneur Jésus comme Seigneur et Sauveur de ta vie, sache qu’Il vit déjà en toi. Mais, Il ne peut pas prendre les commandes de ta vie si tu ne l’autorises pas. Il n’agira dans ta vie qu’à la dimension à laquelle tu vas Lui permettra. Il peut tout changer en toi, de toi et autour de toi. Ta réussite ou ton échec, ta force ou ta faiblesse, ta puissance ou ton impotence, ta victoire ou ta défaite, ta prospérité ou ta pauvreté, ta vie ou ta mort, ta capacité ou ton incapacité etc. tout dépend de la manière que tu vas permettre au Saint-Esprit d’agir dans ta vie. Si tu échouais hier, c’est le passé. Mais si tu n’as pas encore donné ta vie à Jésus, clique ici pour la prière et les instructions.

Mais dès aujourd’hui, prend la décision de commencer des nouvelles expériences. Assez de tout ce que tu as déjà vécu. Assez de ces situations qui ne changent pas. Assez de cette maladie incurable. Assez de cette stérilité. Il est temps d’arrêter de chercher les hommes, de chercher les guérisseurs, même de chercher les pasteurs et les hommes de Dieu car le Saint-Esprit t’a été promis aussi au même titre que tous les hommes de Dieu puissants qui existent sur terre aujourd’hui.

Tu as été béni par cette parole ? N’hésite pas à nous laisser un commentaire et surtout de partager à tes proches.

Que Dieu bénisse et bon début de semaine.

Nous soutenir

5 commentaires sur « Cher Saint-Esprit, je désire une nouvelle expérience avec Toi – 24ème partie: « Le Baptême du Saint-Esprit – suite d » »

Laisser un commentaire