Mener une vie d’exploits avec Dieu – 16ème partie: « La découverte de son identité: qui suis-je? suite et fin »


Mardi 17 Mars 2015
Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu
Cri du cœur de Mars 2015 : Père ! Que je fasse des exploits avec Toi !
Série d’enseignements : « Mener une vie d’exploits avec Dieu – 16ème partie»
Sous thème : « La découverte de son identité : qui suis-je ? – suite et fin»


Dieu fixe de nouveau un jour :

Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire qu’Il est disposé à te donner la capacité de devenir et de faire tout ce que tu ne pouvais pas par toi-même depuis des années.(Philippiens 4 :17)


La découverte de son identité dans « Je Suis »

Le verbe être commence à se conjuguer par Dieu premièrement. Ta conjugaison n’aura jamais de valeur si elle n’est pas comprise dans l’Etre suprême. En réalité sans Je Suis, tu n’es pas, tu n’es rien, tu es juste un tas de poussières qui sera bientôt confondu à la poussière que tu as toujours foulée aux pieds, que tu as toujours balayée, que tu n’aimes voir sur tes affaires.
Cela importe peu, tout ce que le monde te donne comme titre n’a aucune valeur sans le titre de Je Suis.
Tu peux être roi, empereur, reine, prince, président de la république, premier ministre, pasteur, prophète etc. sans Je Suis, tu n’es pas du tout ce que tu prétends être.
Avant de continuer avec Moïse, lisons juste ce passage des Actes 17 :24-28, la Bible nous dit ceci :

« Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme;
il n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.
Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure;
il a voulu qu’ils cherchassent le Seigneur, et qu’ils s’efforçassent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous,
car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être. C’est ce qu’ont dit aussi quelques-uns de vos poètes: De lui nous sommes la race… »

Note la première partie du denier verset : « En Lui nous avons la vie, le mouvement et l’être… »
La version Darby le dit de cette manière : « Car en Lui nous vivons, et nous nous mouvons et nous sommes… »
La version Parole de Vie, elle, dit ceci : « C’est par Lui que nous vivons, que nous nous déplaçons et que nous avons la vie… »

Moïse était prince d’Egypte, il est devenu berger, mais sa vie n’avait pas de sens, n’avait aucun impact. Il n’a pu réaliser aucun de ses rêves. Il est devenu fugitif. Il s’est retrouvé loin de siens bien qu’en lui brûlait un désir de pouvoir voir son peuple affranchi. Il s’est retrouvé entrain de faire quelque chose qu’Il n’avait jamais pensé ou imaginé une seule fois dans sa vie.
Sans l’Etre suprême qui est Dieu, Lui qui conjugue tout le premier, tout verbe être qui se conjugue en dehors de Dieu n’est pas valable, n’est pas du tout. C’est-à-dire qu’Il faut avoir « Je Suis en toi, pour découvrir qui tu es. » En Je Suis, je suis. En dehors de Je Suis, je ne suis rien.

Dieu cherche un partenaire

Retournons à Moïse, dans Exode 3. Hier, nous avions vu comment Dieu s’est présenté à Moïse et comment Il lui avait dit la raison de Sa descente. Nous pouvons nous poser la question de savoir. Oui Seigneur Dieu, Tu as vu la souffrance, Tu as entendu les cris, Tu as vu les douleurs et Tu es descendu les délivrer. Mais, pourquoi n’es-Tu pas parti directement en Egypte ? Pourquoi descendre ici au pays de Madian ? Ton peuple qui souffre se trouve en Egypte, que fais-Tu ici ?

Le verset 10 nous donne la réponse à la dite question :

« Maintenant, va, je t’enverrai auprès de Pharaon, et tu feras sortir d’Égypte mon peuple, les enfants d’Israël. »

Doucement cher Dieu. Comment est-ce cela est possible ? C’est toi qui as tout vu, entendu, et qui connais et Tu descends pour m’envoyer en Egypte pour faire sortir les enfants d’Israël.
Bien aimé, dans la même manière que nous avons besoin de Dieu, Dieu aussi a besoin de nous.
Comme Myles Munroe disait, Dieu est Esprit et n’est pas légal ici sur terre. Il a besoin d’un corps de chair pour avoir la légalité d’opérer sur terre. C’est ainsi que Dieu était venu chercher Moïse afin de l’envoyer accomplir Ses desseins.

Nous allons lire le verset 11 et voir comment la conversation devient très importante. Voyons la réplique de Moïse lorsque Dieu a demandé de l’envoyer en Egypte :

« Moïse dit à Dieu: Qui suis-je, pour aller vers Pharaon, et pour faire sortir d’Égypte les enfants d’Israël? »

Qui suis-je ?
Pour aller vers ?
Et pour faire ?

Souvenons-nous de la première partie sur la découverte de l’identité. Nous avions dit que la découverte de ton identité détermine là où tu iras, et ce que tu feras. Là où tu vas et ce que tu fais sont déterminés par qui tu es. Si tu te rends compte que ce que tu fais dans ta vie ne fait pas de toi une personne accomplie, tu dois te poser la question de savoir qui tu es vraiment.

Oh ! Merci Seigneur Dieu pour la révélation de Ta Parole. Lisons la réponse de Dieu, le verset 12, nous dit ceci :

« Dieu dit: Je serai avec toi; et ceci sera pour toi le signe que c’est moi qui t’envoie: quand tu auras fait sortir d’Égypte le peuple, vous servirez Dieu sur cette montagne. »

La réponse de Dieu n’était pas satisfaisante pour Moïse, lorsque Dieu a répondu : Je serai avec toi… et il pose encore une autre question à Dieu. Voyons sa question et la réponse de Dieu aux versets 13 :

« Moïse dit à Dieu: J’irai donc vers les enfants d’Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous. Mais, s’ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je?
Dieu dit à Moïse: Je Suis celui qui Suis. Et il ajouta: C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël: Celui qui s’appelle « Je Suis » m’a envoyé vers vous. »

Wow ! Quel nom ! Quelle présentation ? Je Suis Celui qui Suis. Celui qui s’appelle « Je Suis ».

Moïse sachant qu’il n’était rien, lorsque Dieu lui a dit qu’il envoyait vers le Pharaon en Egypte afin de faire sortir les enfants d’Israël; sachant qui était le pharaon, se souvenant de son premier essaie avec un échec qu’il n’a jamais oublié, se souvenant de la manière dont il est sortie d’Egypte, il n’a pas dit oui à Dieu. Il a posé des questions pertinentes à Dieu jusqu’à savoir Son nom. C’est ainsi qu’il découvrira qu’il y a une personne qui s’appelle « Je Suis ».

Moïse qui se demandait qui suis-je, ne s’est plus posé, ni n’a posé une autre question à Dieu, lorsque Dieu s’est révélé comme Je Suis. C’est-à-dire que tout ce que tu ne peux pas être par toi-même, tout ce que tu ne peux pas faire par toi-même, il suffit que Je Suis sois avec toi pour que tu sois toi aussi et que tu aies la capacité de le faire toi aussi.

Tout ce qu’on n’est pas seul et que l’on ne peut jamais être seul, tout ce qu’on ne peut jamais faire seul, une fois en Je Suis, avec Je Suis ou encore par Je suis cela devient possible.

Je ne sais pas, peut-être que dans ta vie aussi tu te poses ce genre de question comme celui que Moïse s’était posée. « Qui suis-je pour… »
Qui suis-je pour me marier ?
Qui suis-je pour devenir président ?
Qui suis-je pour devenir ministre ?
Qui suis-je pour devenir chef d’entreprise ?
Qui suis-je pour avoir mon propre ministère ?
Qui suis-je pour avoir mes propres affaires ?
Qui suis-je pour…

Sache que tout ce que tu pensais qu’il était impossible que tu sois, il y a quelqu’un qui L’EST.
Sache que tout ce que tu n’arrivais pas à faire toi-même, peu importe la chose, avec JE SUIS qui peut te rendre capable de pouvoir le faire.

Partout où tu te sentais incapable, d’où tu t’étais disqualifié, tu t’étais retiré toi-même, lorsque tu te regardes sur le miroir, tu te dis, je ne peux pas ceci, je ne peux pas cela.
Lorsque tu regardes le rapport médical des derniers examens que tu as fait en Inde ou que sais-je encore, tu te dis, a médecin a dit que je ne peux pas faire ceci ou cela ou encore je ne peux pas ceci ou cela.
Tout ce que tu es mais que tu n’aimes pas, ce que les médecins ont dit que tu es, mais que tu n’aimes pas. Ils ont dit que tu es malade, que tu es impotent, que tu es stérile, que tu es je ne sais qui ?

Il y a quelqu’un qui a le code source de ta vie. Il y a quelqu’un qui a accès à ce que les rayons X ne peuvent pas avoir accès, à ce que tous les équipements modernes dans tous les domaines de la vie n’ont pas accès. Il s’appelle Je Suis. Il peut être tout ce que tu ne peux être toi-même et par toi-même.

Il suffit de Le trouver, comme nous avions lu au début dans Actes 17, si nous pouvons Le chercher même en tâtonnant quoi qu’Il ne soit pas loin de nous.

Bien aimé, peu importe ce que tu as comme problème, ce que tu rencontres comme difficulté, ce que tu as comme défi, peu importe les rêves que tu avais et que tu avais abandonnés, tes projets aux quels tu ne penses plus, sache que si tu trouves Celui qui s’appelle Je Suis, Il est capable de tout dans ta vie.

Tu ne pourras jamais découvrir ta vraie identité sans la rencontre avec la personne qui t’avait créé et qui t’avait envoyé dans ce monde. C’est par Sa rencontre avec Lui que tu pourras devenir tout ce que tu essayais d’être mais que tu n’es jamais parvenu à être.

Avec tes propres efforts, tu ne peux qu’échouer !

Veux-tu continuer avec cette vie d’échecs ?
Veux-tu toujours rester derrière les rideaux alors que les autres passent devant ?
Aujourd’hui même, il y a quelqu’un qui va recommencer une nouvelle histoire. Je ne sais pas qui tu étais avant, qui tu es maintenant que tu es entrain de me lire, mais je sais que désormais tu vas devenir un homme ou une femme d’exploits parce que tu vas accepter d’avoir Dieu comme le partenaire de ta vie.
Tout ce que tu pensais que c’était tard pour toi, de fois, ta femme, tes enfants ou tes amis te rappelles ce que tu avais comme projets, tu leurs réponds : « ah, oublions cela. Je ne suis plus capable…je n’ai pas les moyens… »

Bien aimé, ta vie ne peut pas s’arrêter sur un lit d’hôpital tant que tu es disposé à faire quelque chose avec Je Suis. Tant que tu es encore en vie, sache qu’il n’est pas encore trop tard pour toi.

Qu’est ce qu’il faut faire ?

a) Il faut rechercher la face de Dieu.
C’est Dieu qui te connait mieux que tout le monde. C’est Dieu qui connait le monde dans lequel nous vivons plus que tout le monde. C’est Dieu qui connait toutes les créatures de ce monde visibles ou invisibles. C’est Dieu qui connait là où se trouve ton mari, ta femme, la personne avec qui tu dois signer le contrat etc.

b) Il faut naître de nouveau
Mais si tu n’as pas encore reçu Jésus dans ta vie, pour toi, chercher la face de Dieu commencera d’abord par Le recevoir dans ta vie comme ton Seigneur et ton Sauveur personnel.
Car c’est Lui qui est le chemin qui mène vers le Père.
Sans Jésus, tu ne peux pas devenir quelqu’un dans la vie. Il était devenu homme afin de nous donner le pouvoir de devenir des enfants de Dieu. Et un enfant de Dieu ne peut être que « Dieu » et si tu es « Dieu », c’est-à-dire que tu vas porter le même nom que Lui. C’est-à-dire que tu peux vivre au présent et conjuguer ta vie au présent et à l’affirmatif.

Si tu veux donner ta vie à Jésus, merci de cliquer sur le lien suivant pour la prière et les instructions. Où que tu sois ? Sache que Jésus peut venir là, si tu L’invites d’un cœur sincère. Regarde comment es-tu fatigué de la vie que tu mènes. Les choses doivent changer dans ta vie désormais.
Clique : Inviter le Seigneur Jésus dans Sa vie.

Fini le langage du passé et de l’incapacité !

Il n’y aura plus de…ah moi qui étais ? A notre époque ? Quand j’étais encore ? Qui es-tu maintenant ? Je ne peux pas ceci ou cela…le docteur a dit, tel a dit…tout cela doit finir au nom de Jésus !

C’est pour cela que Paul avait encore dit : « Je puis tout par celui qui me fortifie. » Je dirais, je puis tout par celui qui me donne la capacité de pouvoir tout faire. C’est dans Philippiens 4 :17. Si tu peux dire que tu ne peux rien, c’est parce que tu manques la personne qui peut t’aider à être ou à faire ce que tu cherches à faire.
Je vois la fin de tes échecs au nom de Jésus ! Je te vois commencer à mener une vie d’exploits avec Dieu au nom de Jésus.

As-tu été béni par cet enseignement ? N’hésite pas à partager et surtout à faire connaître ce site à plusieurs personnes dans ton entourage. Si tu es intéressé par les enseignements sur du mois passé, c’est disponible en téléchargement gratuit, clique: « Le Secours de Dieu ». Que Dieu te bénisse encore.

Nous soutenir

4 commentaires sur « Mener une vie d’exploits avec Dieu – 16ème partie: « La découverte de son identité: qui suis-je? suite et fin » »

  • Amen,merci Seigneur pour ta parole. Me voici,dispose de moi comme tu le voudras. Je ne veux plus regarder en arrière mais devant. Je veux marcher avec toi à jamais. Bénissez tous ceux qui ont suivi ces enseignements depuis le debut ainsi que ceux qui nous joignent chaque jour. Merci frère Wisdom pour ces enseignements inspirées car je suis chaque jour béni par eux! A Dieu soit toute la GLOIRE en Jésus Christ!

  • Amen, amen, amen. Gloire soit rendu à Dieu qui s’est révélé dans ma vie. En Christ je m’accroches, car sans Lui je suis un mort vivant.

  • Merci Seigneur pour ce que chaque jour tu suscite en nous ta bienveillance et tu t’es choisi ton serviteur afin que nous soyons bénis par ta parole. Ô père daigne bénir ton serviteur,ton canal pour que nous soyons tous les jours rassurés que seul toi est le vrai chemin que nous devons emprunter pour atteindre notre destiné,et je sais que cette année je serai l’expression de ta grâce divine.Gloire à toi au plus haut des cieux et merci d’inspirer ton serviteur et toute son équipe.Amen.

Laisser un commentaire