A qui est ce que Job va donner raison, à Dieu ou au diable qui l’accuse d’aimer Dieu seulement à cause de ses bénédictions dans sa vie. Que va-t-il se passer ?

Nous sommes toujours dans le livre de Job 1er chapitre.
Lisons le verset 12ème, la Bible nous dit ceci :

« L’Éternel dit à Satan: Voici, tout ce qui lui appartient, je te le livre; seulement, ne porte pas la main sur lui. Et Satan se retira de devant la face de l’Éternel. »

C’est Dieu Lui-même qui, étant sûr de son serviteur Job a autorisé au diable de toucher tout ce qui lui appartenait mais ne lui avait pas donné le pouvoir de porter sa main sur lui.
Ce passage est révélateur de beaucoup de vérités :

1. Dieu connait nos cœurs.

Dieu ne pouvait pas vanter son serviteur Job devant l’un de ses serviteurs déchus, celui qui occupait une haute fonction au ciel, le diable s’Il ne connaissait pas son cœur. C’était aussi une manière de dire au diable, voilà, tu avais déserté, tu avais péché contre moi, tu t’es rebellé contre moi, mais voilà sur terre il y a quelqu’un pour qui je peux me taper sur la poitrine.
Ce qui est un appel à nous tous, d’être sincère avec notre Dieu. Que nous ne puissions pas Le servir, ni Le chercher seulement à cause de nos besoins mais parce que nous L’aimons et que nous désirons Le connaître mieux et Lui plaire.

2. Dieu ne nous protège pas seulement nous mais aussi tout ce qui est à nous.

Dieu ne protégeait pas seulement Job seul, Dieu protégeait aussi tout ce qui lui appartenait. Parce que depuis, peut être que le diable cherchait à toucher à ses biens mais il n’arrivait pas à cause de la protection de Dieu sur la vie de Job qui s’étendait sur tout ce qui lui appartenait aussi.

3. Le diable n’a pas le droit de toucher ce que Dieu ne lui a pas autorisé de toucher

Avant d’avancer, j’aimerai relire encore les versets 9 et 10 de Job chapitre 1er, où satan répondait à Dieu, mais cette fois-ci avec la version Darby, écoutons ce que la Bible nous dit :

« Et satan répondit à l’Eternel et dit : Est-ce pour rien que Job craint Dieu ?
Ne l’as-tu pas, toi, entouré de toutes parts d’une haie de protection, lui, et sa maison, et tout ce qui appartient ? Tu as béni le travail de ses mains, et tu as fait abonder son avoir sur la terre.
»

J’aime ça ! Tout ce qui était Job, tout ce qu’il avait, c’est qui qui en était la source et c’est Dieu qui faisait tout pour lui. Il protégeait, Il a lui-même entouré Job, sa maison et tous ses bien, Il a béni son travail et Il a fait abonder son avoir sur la terre ! Wow !

Au verset 12, quand bien même l’autorisation lui a été donnée, toutefois, Dieu a limité l’action du diable sur la vie de Job.
Il lui a dit ce qu’il devait toucher et ce qu’il ne devait pas toucher.
Cela veut dire que le diable ne peut pas toucher un enfant de Dieu, un serviteur de Dieu sans son autorisation.
Le diable n’a pas le droit de tout faire sur la vie des gens, de ceux qui manquent le Seigneur Jésus, qui sont sous son emprise oui, mais pas ceux qui ont donné leurs vies à Jésus et qui le servent.

Il y a des choses que je pourrai rajouter plus tard sur ce que je dis ici, parce qu’après l’histoire de Job, dans la Bible, beaucoup bien d’autres choses se sont passées et ont apportées quelques changements dans la vie des serviteurs de Dieu. Entre autres, la venue de notre Seigneur Jésus-Christ, sa mort sur la croix, sa résurrection, son ascension et la venue du Saint-Esprit.

Lorsque Dieu dit ne touchez pas à me oint, Il ne s’adresse pas seulement aux hommes mais aussi à tous les esprits impurs ainsi qu’au diable leur chef !

Et Satan se retira de devant la face de l’Éternel.

Lorsqu’il a eu le feu vert de Dieu, le diable n’a plus traîné de devant la face de l’Eternel. Il s’y retira directement pour aller faire ce qu’il cherchait à faire depuis longtemps mais qu’il n’arrivait pas à cause de la protection de Dieu qui l’en empêchait.

…Les mauvaises nouvelles en série…

Dieu est le Dieu des bonnes nouvelles. Ses projets pour nous sont des projets de paix afin de nous donner un avenir et de l’espérance.

Job, serviteur de Dieu, l’homme intègre a commencé à vivre ce qu’il n’a jamais vécu depuis qu’il marche avec son Dieu.

Du verset 13 au 19ème verset, en un jour, Job perdit tout ce qu’il avait. Le diable est tellement méchant qu’il n’a pas laissé un jour passé et a profité d’au maximum de la brèche que le Seigneur lui avait ouverte pour saccager tout ce qui était à Job.

En jour, Job perdit :

12. Ses bœufs et toutes ses ânesses et une partie de ses serviteurs (verset 14)
13. Ses brebis et une partie de ses serviteurs (verset 16)
14. Ses chameaux et une autre partie de ses serviteurs (verset 17)
15. Ses fils et ses filles (verset 18)

Ceci me rappelle le passage d’Apocalypse 12 :12 qui nous dit ceci :

« C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer! Car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps. »

Le diable est animé d’une grande colère, car il sait qu’il n’a que peu de temps. C’est la raison pour laquelle il est entrain de semer la pagaille partout sur la terre. C’est ce qu’il a démontré dans la vie de Job.

Et quelle stratégie utilisait-il ?

Le diable gardait toujours une personne en vie après le désastre afin d’apporter la mauvaise nouvelle à Job.
Job a reçu quatre mauvaises nouvelles, très très mauvaises alors et, en un seul jour.

Notons quelque chose au verset 16, la personne qui est venue annoncée la nouvelle a fait mention du feu de Dieu, alors que ce n’était pas du tout vrai. On ne peut pas parler du feu de Dieu alors que Dieu n’y était pas du tout.

En un seul jour, Job perdit l’investissement de toute sa vie, il perdit tous enfants, il perdit toutes ses affaires, il perdit presque tous ses serviteurs.

Essayons de voir ce qu’il avait perdu les versets 2 et 3 :

16. Sept fils et trois filles, soit dix enfants
17. Sept mille brebis
18. Trois mille chameaux
19. Cinq cents paires de bœufs
20. Cinq cent ânesses
21. Un très grand nombre de travailleurs

Quelle sera la réaction de Job après qu’il ait reçu toutes ces très très mauvaises nouvelles ?

Va-t-il confirmer les affirmations du diable ou glorifier son Dieu et démontré qu’il ne L’aimait pas à cause de ses bénédictions ?

N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires.

Que Dieu vous bénisse !

Une réponse

Les commentaires sont fermés.