Site icon Foi, Espérance & Vie

Cher Saint-Esprit, que je te désire

Dieu fixe de nouveau un jour !

« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire de désirer le Saint-Esprit plus que toute autre chose. »

Shalom bien-aimé, que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence, sa joie ineffable et la communion du Saint-Esprit soient ton partage ce dimanche au nom glorieux de Jésus-Christ.

Plusieurs fois dans la Bible, l’on parle juste « des choses » sans pourtant préciser ce qu’elles sont ou ce qu’elles doivent être. Par exemple, le Seigneur Jésus qui dit, et c’est là que nous allons nous attarder dans cette partie : « Aussi méchants que vous êtes, vous savez donner des bonnes choses à vos enfants… », L’apôtre Paul parle « des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues et qui ne sont pas montées dans le cœur de l’homme…les choses que Dieu a réservées pour ceux qui l’aiment » et l’auteur de l’épître aux hébreux qui dit : « Or la foi est une ferme espérance des choses qu’on espère et une démonstration de celles qu’on ne voit pas… »

La question est de savoir : « Quelles sont les choses en question, pour que nous puissions les chercher ? »

Allons dans Matthieu 7 :8-11 :
« Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. (9) Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? (10) Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? (11) Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. »

Demander et recevoir n’est pas un problème ; chercher et trouver n’est pas non plus un problème tout comme voir s’ouvrir la porte à laquelle l’on frappe. Cependant, la question est de savoir que demander, que chercher et/ou à quelle porte frapper ?

Le temps que nous avons à vivre sur la terre est aussi court que nous ne devons pas nous attarder à demander ni à chercher la mauvaise chose, moins encore à frapper à la mauvaise porte.

De fois, on désire tellement une chose que l’on est prêt à tout pour l’avoir. L’on travaille dure, on épargne, on fait des nuits blanches, on se dépasse, mais pourquoi ? Peut-être pour quelque chose qui ne marchera même pas. Et à la fin, l’on se rend compte que l’on venait juste de gaspiller son temps.
Chaque jour de notre vie sur terre, nous devons chercher les choses qui vont nous bénéficier, non pas seulement sur la terre, mais qui feront que nous soyons aussi récompensé dans l’éternité.

Tu ne dois pas juste faire des choses, demander des choses, chercher pour chercher mais avant tout, pose-toi la question de savoir quel est l’impact de ce que tu désires dans ta vie que cela soit sur terre et surtout dans l’éternité. Si ce que tu demandes, ce que tu cherches et pourquoi tu frappes aux portes te bénéficiera jusqu’à dans l’éternité, je te conseille de continuer à persévérer jusqu’à ce que tu les obtiennes.

Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore répondu à la question de savoir quelle est la chose dont il s’agit ?

Il nous est impossible pour nous qui sommes limités par nos cinq sens, d’avoir accès à ce qui est éternel sans l’aide d’un être éternel. C’est ici que le Saint-Esprit intervient. Si nous voulons connaître les choses que nous devons désirer et pour lesquelles nous pouvons être prêts à tout car elles nous bénéficieront jusqu’à l’éternité, au lieu de désirer les choses, nous devons plutôt désirer le Saint-Esprit.

Dans le monde dans lequel nous vivons, le diable attise nos désirs et tournent notre attention sur les choses passagères qui n’ont rien à voir avec notre destinée éternelle et qui font que nous puissions gaspiller notre temps et même perdre nos vies.

Pour y remédier, nous devons désirer le Saint-Esprit, oui, Désire le Saint-Esprit plus que tout. De tout ton cœur, de toutes tes pensées, de toutes tes forces, ne désire rien ni personne d’autre comme tu dois désirer le Saint-Esprit.

Pour la même histoire de Matthieu 7, voyons comment Luc 11 :11-13 : nous le transmet :
« Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d’un poisson ? (12) Ou, s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ? (13) Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent. »

Comme dans Matthieu, le Seigneur commence par toutes les choses que le Père peut donner, mais sauf qu’à la fin, dans la version de Luc il dit que le Père céleste donnera le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent.

Bien-aimé, désire le Saint-Esprit et tu auras l’avantage dans tous les domaines de ta vie, tu ne regretteras pas ta vie dans l’avenir sur terre et même pas dans l’éternité. Si tu es encore jeune et que tu es tombé sur cette publication, s’il te plaît, commence à désirer la personne du Saint-Esprit, pas premièrement ses dons, mais sa présence, sa personne. Si tu arrives à Le connaître, tu gagneras du temps et tu maximiseras ta destinée sur la terre. Si tu es avancé en âge, parce que tu vis encore, ce n’est pas encore tard, tu peux aussi te rattraper comme notre père Abraham qui a commencé à marcher avec Dieu à l’âge de 75 ans.

Combien de fois avons-nous perdu du temps dans les fiançailles qui n’ont pas abouti, investi dans des projets qui n’ont pas rapporté, dans les études que nous devrions pas du tout faire… ?

La raison pour laquelle nous devons désirer le Saint-Esprit, c’est parce qu’il est venu nous assister, Lui seul peut nous aider à accomplir l’œuvre de Dieu sur terre, à prier convenablement, et nous devons nous focaliser sur Lui afin de n’être distrait par rien du tout et de le voir rendre notre joie parfaite. Le diable a inventé tellement d’outils pour voler notre temps dans les distractions et divertissements que, si nous ne faisons pas attention, nous perdrons beaucoup. Ressaisissons-nous et désirons le Saint-Esprit plus que tout. Passons plus de temps avec Lui qu’avec tout autre chose, que cela soit dans la prière, la lecture de la Bible, la louange, l’adoration et les actions etc.

Peux-tu dire avec moi : « Cher Saint-Esprit, je te désire… »

Que Dieu te bénisse et bon dimanche.

N’hésite pas à partager et pourquoi pas nous laisser un commentaire ?


Quitter la version mobile