Moi Femme abusée, violée …mais restaurée en Jésus-christ (3ème partie) suite a.

Bonjour Mesdames,

Heureuse de vous retrouvez ce matin, pour la suite de notre thème. Hier nous avions commencé notre parcours de guérison et avions par des exemples dits le pourquoi nous devons rechercher avec fermeté la guérison divine: « la libération de tous les maux de l’âme qui nous emprisonne! »

A partir de maintenant, nous allons agir de manière pratique: Chaque matin nous aurons une nouvelle notion qui nous conduira vers notre guérison!

Notre prière pour vous est que Dieu enracine sa parole en vous, afin que cette parole vous guérisse et vous aide à trouver la paix du cœur et de l’esprit!

  1. Tournons-nous vers Dieu pour notre guérison

Entend que victimes, nous sommes appelées à laisser la place à Dieu, n’oublions pas ce que la bible nous dit dans Exode 15 :26 : « DIEU EST L’ETERNEL QUI TE GUERIT » ; vous pourriez nous dire « Mais je ne suis pas malade ! », et nous vous dirons que si, l’angoisse, la dépression, la peur, etc…sont les signes de la maladie de l’âme.

Ne laissons donc pas le diable nous tromper sur une possibilité de guérison ! La Bible nous dit qu’un esprit abattu (malade) peut suscite un corps malade ; quand tout va bien dans sa tête, son corps aussi va bien, d’où le souhait de l’apôtre dans 3 Jean : 2 « Bien aimé, je souhaite que tu prospère à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme ! » En souffrant au plus profond de nous-même, nous nous empêchons de mener une vie saine et en bonne santé, et cela tôt ou tard influence notre corps !

Pour notre bien, nous, victimes d’abus, nous devons nous concentrer sur Dieu et Le laisser guérir nos âmes !

a) Nous devons nous accrocher à la vérité que notre Dieu est un Dieu vivant!

Psaume 115 : « Non pas à nous, Éternel, non pas à nous, Mais à ton nom donne gloire, A cause de ta bonté, à cause de ta fidélité! Pourquoi les nations diraient-elles: Où donc est leur Dieu? Notre Dieu est au ciel, Il fait tout ce qu’il veut. Leurs idoles sont de l’argent et de l’or, Elles sont l’ouvrage de la main des hommes. Ont une bouche et ne parlent point, Elles ont des yeux et ne voient point, Elles ont des oreilles et n’entendent point, Elles ont un nez et ne sentent point, Elles ont des mains et ne touchent point, Des pieds et ne marchent point, Elles ne produisent aucun son dans leur gosier. Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, Tous ceux qui se confient en elles. Israël, confie-toi en l’Éternel! Il est leur secours et leur bouclier. Maison d’Aaron, confie-toi en l’Éternel! Il est leur secours et leur bouclier. Vous qui craignez l’Éternel, confiez-vous en l’Éternel! Il est leur secours et leur bouclier. L’Éternel se souvient de nous: il bénira, Il bénira la maison d’Israël, Il bénira la maison d’Aaron, Il bénira ceux qui craignent l’Éternel, Les petits et les grands; L’Éternel vous multipliera ses faveurs, A vous et à vos enfants. Soyez bénis par l’Éternel, Qui a fait les cieux et la terre! Les cieux sont les cieux de l’Éternel, il a donné la terre aux fils de l’homme. Ce ne sont pas les morts qui célèbrent l’Éternel, Ce n’est aucun de ceux qui descendent dans le lieu du silence; Mais nous, nous bénirons l’Éternel, Dès maintenant et à jamais. Louez l’Éternel! »

Ce psaume est magnifique ! Parce que le psalmiste, en comparant Dieu aux idoles met en évidence que notre Dieu à la différence des dieux faîtes des mains d’hommes, a une bouche, a des yeux, des oreilles, des narines, des mains, des pieds ! Ce qui veut dire, que notre Dieu parle, voit, entend, respire, peut toucher, marcher !

Ce psaume nous révèle que notre Dieu ressent les choses ! Il ressent l’amour, la joie, la peine, la tristesse…

Le fait de savoir cette vérité change les choses, le fait de se faire abuser, le fait d’être violer, détériore notre estime de nous-même, et le fait de savoir que Dieu ressent les choses, nous montre qu’Il ressent comme nous la peine, Il comprend notre douleur, notre désespoir, nos angoisses ! Il n’est pas un Dieu lointain, mais proche! Il est un Dieu qui connait, qui ressent et c’est normale que lorsque nous sommes complètement abattue, Il vient à notre rencontre.

Lorsque l’angoisse nous empêcher de voir les bontés de Dieu dans notre vie, souvenons-nous de Job, et de ce qu’il a eu à souffrir et comme lui disons :

Job 19 :25 « Mais, je sais, moi, que mon Rédempteur (défenseur) est vivant : Il se lèvera le dernier sur la terre !… »

Il n’y a pas lieu de baisser les bras, pas de raison de se faire du mal, ou de laisser l’ennemi nous détruire encore plus, il est vrai qu’il y a de la souffrance, la douleur, l’humiliation, l’incompréhension ! Mais cela ne limite pas la force, l’amour, la fidélité de notre Dieu !

Tout ce que Dieu nous demande est de nous rappeler qu’Il est un Dieu vivant ! Et que nous n’avons qu’à croire en Lui (Foi) et à lui rendre toute la gloire qu’Il mérite ! Ensuite eh ben nous verrons la différence entre ceux qui l’adorent et ceux qui ne l’adorent pas !

b) Nous devons chaque jour manifester notre foi en Dieu

A l’exemple de Job, Dieu nous demande d’avoir une foi vivante ! Qui dans nos moments de crainte, de peur, des doutes, de culpabilité, nous rappellera qu’Il est un Dieu vivant, plein d’amour pour nous !

Quatre éléments essentiels caractérisent une foi vivante :

  • La confiance

Définition : « sentiment qui se fie entièrement à quelqu’un d’autre, à quelque chose ! » Ceci implique : Se fier entièrement à Dieu, dans notre cas.

Pour des victimes de viols/abus sexuel, il est essentiel de réapprendre la confiance, quoi de plus belle chose que de recommencer à faire confiance en Dieu, celui qui a promis de n’est jamais nous abandonner ou nous délaisser. Psaume 9 :11 ; 37 :28 ; 37 :25

La confiance est la base de la foi ! On ne peut pas croire en une personne dont on n’a pas confiance ! Donc, notre foi en Dieu aura pour socle, la confiance entière et absolue à celui qui est selon le Psaume lu plus haut :

  • Un secourt au moment de la détresse
  • Un bouclier, une protection

Esaïe 40 :31 :  » Mais ceux qui se confient en l’Eternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point « 

  • L’assurance

L’assurance est le deuxième palier dans la foi. On parle d’assurance lorsque le degré de confiance augmente et nous arrivons à un stade de certitude que telle ou telle personne ne peut pas nous faire une telle chose ou pas, où peut faire une telle chose pour nous.

Qui est le mieux placé que Dieu pour mériter une telle assurance ? En sachant que l’homme entend qu’humain nous décevra toujours, la seule personne qui mériterai de notre part une telle assurance eh ben c’est Dieu !

C’est de la confiance en Dieu que nait l’assurance de son attention et de sa bienveillance. Psaume 115 : 12-13 (…L’Éternel se souvient de nous: il bénira, Il bénira la maison d’Israël, Il bénira la maison d’Aaron, Il bénira ceux qui craignent l’Éternel, Les petits et les grands…).

Lorsque nous avons confiance en Dieu, nous savons au fond de nous qu’Il pense à nous, se souvient de nous, ne nous dédaignera jamais, et qu’Il nous bénira ! Jérémie 17 :5

  • La prière

Rappelons-nous d’une chose dite plus en avant, Dieu est vivant, c’est-à-dire qu’Il nous entend lui parler et peut nous répondre. La prière est le moyen que l’on doit utiliser pour communiquer avec Lui. Ses oreilles lui servent pour entendre nos cris de détresse, nos paroles de désespoirs, nos éloges, nos doutes, nos craintes, nos préoccupations….A travers ses yeux, Il peut voir nos pleurs, nos blessures.

Étant armé de notre confiance en Lui, de l’assurance qu’Il est là pour nous, nos prières deviennent des moments d’allégresse que nous passons avec notre Dieu vivant et réel !

  • La consécration

La consécration est le couronnement de notre foi. Il est nécessaire qu’après avoir fait confiance, après qu’on ait acquis de l’assurance et avoir appris à lui parler que notre relation grandisse et s’approfondisse.

Consécration : est un rite par lequel on affecte au service de Dieu une personne, qui par-là va entrer dans la catégorie du sacré ! C’est-à-dire simplement «  être mis à part pour Dieu »

La dernière étape, est de nous consacrer entièrement par la foi, en Dieu ! Entend que victime la consécration, signifie nous lier corps et âme à Dieu. Notre esprit qui est sujet à des troubles de stress psycho-traumatique (angoisse, peur, manque de confiance, culpabilité…) sera ainsi soumis à Dieu et régénérer !

Comprenons bien une chose, la présence de Jésus dans notre tête transforme des pulsions suicidaires par exemple, en pulsions de vie ! Nous avons dit plus haut, que personne ne rencontrait personnellement Jésus et retournait inchangée ! Alors imaginons-nous nous consacrer totalement à Lui, ce que ça apportera !

Il faut dire NON, à tous ses symptômes de stress, le considérer comme un corps étranger dans nos vies, et nous rappeler le but de la venue de Jésus sur cette terre :

Esaïe 61: 1-3
« L’esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, Car l’Éternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance; Pour publier une année de grâce de l’Éternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu; Pour consoler tous les affligés;  Pour accorder aux affligés de Sion, Pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, Une huile de joie au lieu du deuil, Un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu, Afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice, Une plantation de l’Éternel, pour servir à sa gloire. »

b) Nous devons réapprendre la louange et l’adoration de Dieu

Psaume 115 : « Non pas à nous, Éternel, non pas à nous, Mais à ton nom donne gloire, A cause de ta bonté, à cause de ta fidélité! »

La louange et l’adoration sont très importante dans la vie du chrétien parce qu’elles rapprochent de Dieu, et nous permet d’exprimer nos sentiments profond à Dieu. Le psalmiste, nous dit début du psaume 115, le pourquoi c’est à l’Eternel que revient la gloire ? À cause de ses bontés et fidélités !

Selon les définitions de Larousse : Adoration : rendre des honneurs à Dieu; Et Louange : Action de célébrer les louanges de Dieu.

Nous comprenons, que nous devons réapprendre à rendre des honneurs et à célébrer les louanges de Dieu, c’est-à-dire l’honorer par des paroles et par des actes, l’adoration et le louange réunissent un ensemble d’attitude de respect, de crainte pour montrer à Dieu notre reconnaissance pour ses bienfaits, pour sa fidélité.

Au travers des psaumes nous trouvons beaucoup des passages qui nous révèlent l’amour, la compassion de Dieu pour nous et son désir de nous combler de ses bienfaits, de ses attentions :

Psaumes 103 :1-5 : « Mon âme bénis l’Eternel, que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom ! Mon âme, bénis l’Eternel et n’oublie aucun de ses bienfaits ! C’est Lui qui pardonne toutes tes fautes, qui guérit toutes tes maladies, qui rachète ta vie du gouffre, qui te couronne de bienveillance et de compassion, qui rassasie de biens ta vieillesse, qui te fait rajeunir comme l’aigle. »

Psaumes 7 :18 : «  Je louerai l’Eternel à cause de sa justice je chanterai le om de l’Éternel, du très haut. »

Psaumes 16 :1-11 : « Garde moi ô Dieu ! Car je cherche en toi mon refuge. Je dis à l’Eternel : Tu es mon Seigneur, Tu es mon souverain bien ! …. »

Psaumes 42 :6 : « Pourquoi t’abats-tu mon âme et gémis-tu au dedans de moi ? Espère en Dieu car je le louerai encore ; Il est mon salut et mon Dieu. »

Ces passages nous montre combien la louange et l’adoration sont utiles à notre bien-être, pour des personnes remplis de honte, de culpabilité, de dépression, ces mots pénètrent profondément dans nos cœurs et nous aide à regarder au-delà de nos blessures vers celui qui détient notre guérison complète !

La louange et l’adoration de Dieu nous pousse à l’avant, vers l’avenir ! Car en louant on s’ouvre à Lui et à son amour, d’où c’est son œuvre et sa personne qui remplacent la solitude, l’angoisse, tous les maux d’un abus et/ou viol.

« La louange nettoie le cœur et débarrasse l’esprit de l’égoïsme. Elle élève l’esprit et transforme la prison en un autel où nous pouvons contempler l’amour plein d’enthousiasme de Christ » Calvin Miller, The philippian fragment (Downers Grove, U.S.A : InterVarsity Press, 1982)

Retenons donc que :

  • La louange et l’adoration brisent les chaines de la prison (Actes 16 :25-26)

Paul et Silas se sont retrouvés en prison, et au lieu de se lamenter ou de se plaindre, ils commençaient à louer et adorer Dieu. La bible nous raconte, que Dieu intervint pour eux : Il a carrément fait tomber les murs de la prison et leurs chaines ! Et même ceux des autres prisonniers !

  • La louange et l’adoration fortifient et réconforte le cœur brisé ou en peine (Psaume 23)

A travers des promesses de Dieu dans la Bible nous trouvons le réconfort et la fortification, et chaque jour devient un moment glorieux, où nous nous rappelons que nous étions morts dans notre être intérieur et que Dieu nous a pris pour nous amener au large.

Que Dieu vous bénisse et vous guérisse par sa présence et dans la louange et l’adoration de son nom!

A bientôt pour la suite