Ma semaine d’assouvissement : « Vous valez beaucoup plus qu’eux ! »

Bonjour et bon début de semaine !

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu me dit de vous dire qu’Il va vous assouvir parce que vous valez beaucoup plus qu’eux »

Le Saint-Esprit me disait une parole que je ne comprenais pas et insistait sur la dite parole. Jusque ce matin, Il continuait à insister là-dessus et, je Lui ai dit de m’expliquer parce que je ne voyais aucun lien de ce passage avec nous. Merci Seigneur Jésus pour le Saint-Esprit. Il est vraiment un vrai enseignant et nous enseigne toute chose surtout lorsque nous nous attendons à Lui. Gloire Dieu pour Son onction nous enseignera toute chose. 1 Jean 2 :27 Ce qu’en fait Dieu me disait concernait aussi ce mois de Juillet, ce second semestre et la suite pour tous ceux qui Lui feront confiance et surtout ceux qui vont prendre à cœur d’annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, de se tenir à la brèche pour l’intercession en faveur des nations qui ne connaissent pas encore le Seigneur à l’instar de la Chine que je vais, en passant nous demander de prier pour tous les enfants de Dieu qui sont dans la ville de Changcha, ville qui nous a reçu lors de notre mission en Avril. Au moment où je vous écris, cette ville est inondée. Prions que Dieu préserve Ses enfants et que toutes les œuvres du diable soient détruites. Que les habitants de cette ville ouvrent leurs cœurs afin de s’intéresser à la Parole de Dieu, au salut éternel par le Seigneur Jésus par la puissance du Saint-Esprit. Nous y reviendrons.

Quelle est cette autre chose que Dieu voulait nous dire pour le mois de Juillet et la suite ?

Dieu me disait, qu’Il allait ouvrir Sa main et nous rassasier !

Lisons ce passage :
«Tous ces animaux espèrent en toi, pour que tu leur donnes la nourriture en son temps.
Tu la leur donnes, et ils la recueillent; Tu ouvres ta main, et ils se rassasient de biens. » Psaume 104 :27-28

Dieu me disait qu’Il a ouvert Sa main pour nous rassasier et comme passage de l’écriture, c’était ce Psaume. Je disais au Saint-Esprit, mais, dans ce passage, il ne s’agit pas des hommes mais des animaux ? Quel lien y a-t-il entre nous et les animaux ! Il ne s’agit pas de nous. C’est alors qu’Il me conduisit dans ce passage qui dit :
« Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux? » Matthieu 6 :26

« Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.
Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père.
Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. 31 Ne craignez donc point: vous valez plus que beaucoup de passereaux. » Matthieu 5 :28-31

Dieu me dit donc que s’Il peut nourrir ou rassasier les animaux, nous, nous valons beaucoup plus que tous ces animaux. C’est-à-dire qu’Il aussi ouvrir Sa main pour pouvoir nous rassasier.

De quoi Dieu va-t-Il nous rassasier ?
Dans la parole de Dieu, lorsque l’on parle de la nourriture, du pain, il ne s’agit pas seulement du pain d’un boulanger mais plutôt de tout ce qu’un homme peut avoir besoin dans sa vie, dans n’importe quelle dimension de son être, dans n’importe quel domaine de sa vie.

C’est ainsi que dans la prière de notre Père, le Jésus nous a appris à dire au Père céleste :
« Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien » Matthieu 6 :11

Notons bien:

Le Seigneur Jésus tient à ce que nous soyons rassasiés.

Dans l’histoire de la femme cananéenne qui cherchait la délivrance et la guérison de sa fille dont la maladie était causée par un démon, le Seigneur Jésus lui dira :
« Cette femme était grecque, syro-phénicienne d’origine. Elle le pria de chasser le démon hors de sa fille. Jésus lui dit:
Laisse d’abord les enfants se rassasier; car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens.
Oui, Seigneur, lui répondit-elle, mais les petits chiens, sous la table, mangent les miettes des enfants.
Alors il lui dit: à cause de cette parole, va, le démon est sorti de ta fille.
Et, quand elle rentra dans sa maison, elle trouva l’enfant couchée sur le lit, le démon étant sorti. » Marc 7 :26-30

Le Seigneur Jésus lui disait que la priorité n’était pas les païens, mais les enfants de Dieu, donc, vous et moi. Cependant, cette femme exprima sa foi et le Seigneur Jésus lui accorda sa demande. Que dirions-nous donc ? Si les miettes des enfants peuvent délivrer et guérir, à combien plus forte raison le pain des enfants ?

Voir la prière : Je refuse les miettes !

Le monde ne nous rassasiera jamais.
Luc 15 :16, il est écrit :
« Il aurait bien voulu se rassasier des carouges que mangeaient les pourceaux, mais personne ne lui en donnait. »
Il s’agit de l’histoire du fils prodigue qui est allé loin de la maison de son père et qui avait gaspillé toutes ses ressources. Ce dernier, enfin de compte voulait se rassasier même de la nourriture des animaux, mais personne ne lui en donnait. Nous devons faire attention avec la manière de gérer les ressources que Dieu nous donne, car si nous les gaspillons, le monde ne nous donnera même pas l’occasion de nous rassasier de la nourriture des porcs. Que Dieu nous donne de l’intelligence.

Toujours dans Luc, cette fois-ci, le chapitre 16 et les versets 20 à 21, il est écrit :
« Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d’ulcères,
et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. »

Voici ce que la Bible dit de ce riche au verset 19 :
« Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. »

Voyez-vous ? Le monde ne nous laissera pas nous rassasier. Ce pauvre Lazare était couché à la porte du riche, malade et affamé ! Il ne cherchait pas plus que des miettes ! Lazare ne savait pas que son Père céleste, le Dieu des cieux pouvait le rassasier de Son abondance. Cependant, Dieu n’envoie pas que les corbeaux ! Dieu utilise les hommes pour bénir les hommes. Comme plusieurs disent toujours, Dieu vous le rendra ! Dieu vous bénira ! Oui, Dieu nous bénira, mais c’est par vous qu’Il le fera et non pas par la manne qui tombe du ciel !

Lisons ceci :
« Mes frères, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les œuvres? La foi peut-elle le sauver?
Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour,
et que l’un d’entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il?
Il en est ainsi de la foi: si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même.
Mais quelqu’un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j’ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres.
Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent » Jacques 4 :14-19

La foi sans les œuvres est morte ! L’Eglise de ces temps de la fin doit être comme l’Eglise primitive ! Elle n’était qu’un seul corps et une seule âme ! Personne ne manquait de quoi que ce soit. Je prie toujours que lorsque Dieu me donnera à conduire une église locale, qu’il n’y ait pas de pauvres parmi nous.

N’oubliez pas l’Eternel lorsque vous mangerez et vous vous rassasierez !

Manger et se rassasier en d’autres termes, c’est avoir ce dont nous cherchons et de se retrouver dans l’abondance en général. Plusieurs personnes, lorsqu’elles trouvent ce dont pourquoi elles jeûnaient, priaient, appelaient leurs pasteurs jours et nuits, oublient Dieu, oublient le chemin de l’Eglise, effacent le numéro du téléphone de leurs pasteurs de leur téléphone. C’est une erreur grave ! Le Dieu qui ouvre les écluses des cieux, les fermes aussi. Je prie que Dieu ne ferme pas Son ciel sur votre vie au nom puissant de Jésus.

Il est écrit :
« Lorsque tu mangeras et te rassasieras, garde-toi d’oublier l’Éternel, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude. » Deutéronome 6 :12

Et Deutéronome 6 :12:
« Garde-toi d’oublier l’Éternel, ton Dieu, au point de ne pas observer ses commandements, ses ordonnances et ses lois, que je te prescris aujourd’hui.
Lorsque tu mangeras et te rassasieras, lorsque tu bâtiras et habiteras de belles maisons,
lorsque tu verras multiplier ton gros et ton menu bétail, s’augmenter ton argent et ton or, et s’accroître tout ce qui est à toi,
prends garde que ton cœur ne s’enfle, et que tu n’oublies l’Éternel, ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude,

qui t’a fait marcher dans ce grand et affreux désert, où il y a des serpents brûlants et des scorpions, dans des lieux arides et sans eau, et qui a fait jaillir pour toi de l’eau du rocher le plus dur,
qui t’a fait manger dans le désert la manne inconnue à tes pères, afin de t’humilier et de t’éprouver, pour te faire ensuite du bien.
Garde-toi de dire en ton cœur: Ma force et la puissance de ma main m’ont acquis ces richesses.
Souviens-toi de l’Éternel, ton Dieu, car c’est lui qui te donnera de la force pour les acquérir, afin de confirmer, comme il le fait aujourd’hui, son alliance qu’il a jurée à tes pères. »

N’oublions pas le Dieu qui nous a délivré, qui nous a béni car c’est Lui qui nous donnera la force pour acquérir les richesses dans le but de confirmer l’alliance qu’Il avait jurée à nos pères (Abraham, Isaac et Jacob). C’est même le but pour lequel le Seigneur Jésus, à la croix s’était fait pauvre afin que la bénédiction d’Abraham nous soit accordée.

« Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous, car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois,
afin que la bénédiction d’Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus-Christ, et que nous reçussions par la foi l’Esprit qui avait été promis. » Galates 3 :13-14

Ici, lorsque l’on parle des païens, c’est par rapport à nous toutes les nations qui ne connaissaient pas Dieu. Mais aujourd’hui, nous, païens d’autres fois, nous avions été adoptés par Dieu et sommes devenus enfants de Dieu dignes de recevoir aussi par la foi la bénédiction d’Abraham.

N’oubliez pas les autres, lorsque Dieu vous rassasiera !

Laissez-moi commencer par nous dire que le Seigneur Jésus avait résumé tous les dix commandements de Dieu en deux : aimer Dieu et aimer son prochain.

Lisons :
« Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.
C’est le premier et le plus grand commandement.
Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. » Matthieu 5 :37-40

L’amour de Dieu est conditionné par l’amour du prochain. Vous ne pouvez pas dire que vous aimez Dieu si vous haïssez l’homme que vous voyez. Lisons :
« Si quelqu’un dit: J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas?
Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. » 1 Jean 4 :20-21

Voici la liste en ordre de priorités des personnes qui feront que Dieu puisse nous bénir si nous ne les oublions pas :

  • Le Lévite
  • L’étranger
  • L’orphelin
  • La veuve

Lisons :
« Tu ne délaisseras point le Lévite qui sera dans tes portes, car il n’a ni part ni héritage avec toi.
Au bout de trois ans, tu sortiras toute la dîme de tes produits pendant la troisième année, et tu la déposeras dans tes portes.
Alors viendront le Lévite, qui n’a ni part ni héritage avec toi, l’étranger, l’orphelin et la veuve, qui seront dans tes portes, et ils mangeront et se rassasieront, afin que l’Éternel, ton Dieu, te bénisse dans tous les travaux que tu entreprendras de tes mains. »
Deutéronome 14 :27-29

1. Le Lévite

Qui sont les Lévites ?
Les Lévites sont des serviteurs de Dieu à qui Dieu n’avait pas donné de terre lorsque l’on partageait l’héritage aux enfants d’Israël.

Lisons :
«Vous donc, vous tracerez un plan du pays en sept parts, et vous me l’apporterez ici. Je jetterai pour vous le sort devant l’Éternel, notre Dieu.
Mais il n’y aura point de part pour les Lévites au milieu de vous, car le sacerdoce de l’Éternel est leur héritage; et Gad, Ruben et la demi-tribu de Manassé ont reçu leur héritage, que Moïse, serviteur de l’Éternel, leur a donné de l’autre côté du Jourdain, à l’orient. » Josué 5 :6-7

Les Lévites aujourd’hui sont tous ceux qui ont tout abandonnés pour être au service du Seigneur Jésus afin de paître Ses brebis. Rappelez-vous lorsqu’Il appelait les disciples, surtout les pêcheurs, Il leur disait : « Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » Matthieu 4 :19

Tous ceux qui suivirent le Seigneur Jésus, les 12 apôtres, ceux qui sont venus après et que Dieu suscite de nos jours sont appelés à abandonner leurs filets pour pouvoir suivre le Seigneur Jésus, gagner les âmes et paître celles qui sont déjà gagnées. C’est ainsi qu’après la mort du Seigneur, Pierre et d’autres disciples s’étaient dit d’aller pêcher, comme pour dire de revenir à leur ancienne occupation. Malheureusement pour eux, ils n’avaient attrapés aucun poisson jusqu’à ce que le Seigneur Jésus vienne à la rive leur dire où jeter le filet pour attraper les poissons. Cependant, même après avoir péché, lorsqu’ils se rendirent à la rive, ils trouvèrent d’autres poissons sur le feu et le pain. D’où sont venus ces poissons et le pain ? Qui a allumé le feu ? Voir Jean 21. C’est là que le Seigneur Jésus dira à Pierre que s’il L’aime, il devait paître Ses brebis. C’est triste de voir que certaines personnes minimisent le travail que font les serviteurs de Dieu et qui pensent qu’ils doivent retourner à leurs filets.

  1. L’étranger

Ici, l’étranger, n’a rien à voir avec une interprétation spirituelle, c’est tout celui qui est d’une autre nation, qui vient d’un autre pays. Dans l’Ancienne Alliance, les étrangers qui habitaient avec les enfants d’Israël devaient aussi obéir à la même loi qu’eux.

Lisons :
« La même loi existera pour l’indigène comme pour l’étranger en séjour au milieu de vous. » Exode 12 :49

Que nous dit la Bible d’autres sur l’étranger ?
L’étranger est aussi pris au même pied d’égalité que le pauvre.
Il est écrit :
« Quand vous ferez la moisson dans votre pays, tu laisseras un coin de ton champ sans le moissonner, et tu ne ramasseras pas ce qui reste à glaner.
Tu ne cueilleras pas non plus les grappes restées dans ta vigne, et tu ne ramasseras pas les grains qui en seront tombés. Tu abandonneras cela au pauvre et à l’étranger. Je suis l’Éternel, votre Dieu. » Lévitique 19 :9-10 ;23 :22

L’étranger ne doit pas être maltraité
Dieu a demandé aux enfants d’Israël de traiter les étrangers juste comme les indigènes.
Il est écrit :
« Vous traiterez l’étranger en séjour parmi vous comme un indigène du milieu de vous; vous l’aimerez comme vous-mêmes, car vous avez été étrangers dans le pays d’Égypte. Je suis l’Éternel, votre Dieu. » Lévitique 19 :34

L’histoire du bon samaritain parle d’un voyageur, d’un étranger, cela fait aussi allusion à tout enfant de Dieu. Nous sommes pèlerins, étrangers dans ce monde, nous devons donc nous entraider pendant notre séjour ensemble. Malgré tout ce qui nous sépare et nous divise, malgré tout ce que nous avons comme intérêts égoïstes, nous passerons l’éternité ensemble !
Ecoute ce Job dit :
« Si l’étranger passait la nuit dehors, si je n’ouvrais pas ma porte au voyageur » Job 31 :32

Lorsque l’on parle des étrangers, l’on fait aussi allusion à l’hospitalité. Cependant, j’insiste : L’EXERCICE DE L’HOSPITALITE DOIT SE FAIRE PAR INSPIRATION DU SAINT-ESPRIT AFIN DE NE PAS HEBERGER LES DEMONS AU LIEU DES ANGES DE DIEU. Je ne veux pas que quelqu’un dise, voilà, le pasteur avait dit qu’il faut héberger les étrangers, et vous prenez n’importe qui chez vous. Ayez le discernement et soyez conduis par le Saint-Esprit.

Il est écrit :
« Persévérez dans l’amour fraternel.
N’oubliez pas l’hospitalité; car, en l’exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir.
Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez aussi prisonniers; de ceux qui sont maltraités, comme étant aussi vous-mêmes dans un corps. » Hébreux 13 :1-3

L’amour fraternel, c’est entre frères ; l’hospitalité, c’est avec les étrangers. Abraham reçut la promesse de Dieu que Sarah allait enfanter l’année qui suivait la visitation angélique par son exercice de l’hospitalité. Il faut être conduit par le Saint-Esprit car plusieurs pourront être visité par Dieu rien qu’en obéissant à l’une des points que nous sommes en train de mentionner. J’ai déjà écrit quelque chose sur les étrangers, si je le retrouve, je pourrai partager le lien avec vous.

  1. L’orphelin et la veuve

Je mets ensemble l’orphelin et la veuve parce que dans la Bible, ils sont souvent mis ensemble. Aussi, je voudrai rajouter que l’étranger n’est pas seulement au même pied d’égalité que le pauvre, mais aussi l’orphelin et la veuve. En effet, les trois doivent être traités de la même manière quand il s’agit de leurs droits.

Il est écrit :
« Tu ne porteras point atteinte au droit de l’étranger et de l’orphelin, et tu ne prendras point en gage le vêtement de la veuve.
Tu te souviendras que tu as été esclave en Égypte, et que l’Éternel, ton Dieu, t’a racheté; c’est pourquoi je te donne ces commandements à mettre en pratique.
Quand tu moissonneras ton champ, et que tu auras oublié une gerbe dans le champ, tu ne retourneras point la prendre: elle sera pour l’étranger, pour l’orphelin et pour la veuve, afin que l’Éternel, ton Dieu, te bénisse dans tout le travail de tes mains.
Quand tu secoueras tes oliviers, tu ne cueilleras point ensuite les fruits restés aux branches: ils seront pour l’étranger, pour l’orphelin et pour la veuve.
Quand tu vendangeras ta vigne, tu ne cueilleras point ensuite les grappes qui y seront restées: elles seront pour l’étranger, pour l’orphelin et pour la veuve.
Tu te souviendras que tu as été esclave dans le pays d’Égypte; c’est pourquoi je te donne ces commandements à mettre en pratique. » Deutéronome 24 :17-22

Lorsque nous parlons de la moisson, nous pouvons faire allusion au salaire et à toute autre forme de bénédictions que l’Eternel nous donne. Nous devons penser aux étrangers, comme aux pauvres.

Droits des orphelins et des veuves

Il est écrit:
« Maudit soit celui qui porte atteinte au droit de l’étranger, de l’orphelin et de la veuve! Et tout le peuple dira: Amen! » Deutéronome 27 :19

Ecoutons encore ce que Job dit:
« Car je sauvais le pauvre qui implorait du secours, et l’orphelin qui manquait d’appui.
La bénédiction du malheureux venait sur moi; Je remplissais de joie le cœur de la veuve. » Job 29 :12-13

Qui d’entre nous pourra-t-il tenir ce langage de Job :
« Si j’ai refusé aux pauvres ce qu’ils demandaient, si j’ai fait languir les yeux de la veuve,
Si j’ai mangé seul mon pain, sans que l’orphelin en ait eu sa part,
Moi qui l’ai dès ma jeunesse élevé comme un père, moi qui dès ma naissance ai soutenu la veuve;
Si j’ai vu le malheureux manquer de vêtements, l’indigent n’avoir point de couverture,
Sans que ses reins m’aient béni, sans qu’il ait été réchauffé par la toison de mes agneaux;
Si j’ai levé la main contre l’orphelin, parce que je me sentais un appui dans les juges;  que mon épaule se détache de sa jointure, que mon bras tombe et qu’il se brise! » Job 31 :16-22

Hum ! Combien des gens remplissent leurs poubelles de la nourriture jetée alors qu’il y a d’autres ventres affamés qui ne cherchent même que des miettes ?!? Ne soyez pas étonné qu’ait été en son temps l’homme le plus riche, le plus béni. Au ciel même Dieu se vantait de Lui et le protégeait tellement que satan n’osait même pas toucher à lui et à toute sa maison. Mais quand satan eût l’autorisation de toucher Job et ce qui était à lui, Dieu finit par le rétablir et le bénir encore avec le double !

Lorsque nous aidons les orphelins et les veuves, nous devenons l’extension de la main de Dieu dans leurs vies car : « Le père des orphelins, le défenseur des veuves,
C’est Dieu dans sa demeure sainte. » Psaume 68 :8

Il est encore écrit :
« Apprenez à faire le bien, recherchez la justice, protégez l’opprimé; faites droit à l’orphelin, défendez la veuve. » Esaïe 1 :17

La religion pure et sans tâche
La religion pure et sans tâche ne consiste pas à faire des jeûnes et prières, à aller à l’église, à porter des titres, des uniformes etc. Dans Jacques 1 :27, il est écrit :
« La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde. »

Tout ceci est-il d’actualité dans la Nouvelle Alliance ?
Parce que de nos jours, il y a tellement des agents du diable des bouches desquels il enseigne afin d’empêcher aux enfants de Dieu de jouir de leurs bénédictions. Plusieurs enseignent de ne pas payer la dîme, de ne pas donner à l’œuvre de Dieu car ce serait soit disant : « enrichir les pasteurs… » Quelle absurdité ? Ces mêmes personnes quand elles vont chez les marabouts, elles paient de leur argent. Quand elles vont chez les voyants, les diseurs de Bonaventure, ou même les médecins, les spécialistes, elles paient tout ce qui leur est demandé sans discuter. Alors que Dieu a mis juste à côté de nous des agents qui peuvent déclencher toute forme de bénédictions que nous cherchons ailleurs sans trouver depuis des années. Nous négligeons ceux qui sont des sources de bénédictions agrées par le ciel dans nos vies. Voyez-vous comment le diable est un menteur et comment il prive plusieurs de la vraie bénédiction de l’Eternel qui enrichit et qui ne se fait suivre d’aucun chagrin ?!? Proverbes 10 :22

Le passage qui nous donne la liste de personnes que nous ne devons pas oublier est une belle pratique d’une autre manière d’utiliser la dîme dans l’Ancienne Alliance. Mais est-ce encore d’actualité aujourd’hui ? Que nous dit la Bible de similaire dans la nouvelle alliance ?

Lisons ce que Paul a demandé à Timothée de recommander aux riches de ce siècle :
« Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions.
Recommande-leur de faire du bien, d’être riches en bonnes œuvres, d’avoir de la libéralité, de la générosité,
et de s’amasser ainsi pour l’avenir un trésor placé sur un fondement solide, afin de saisir la vie véritable. » 1 Timothée 6-17-19

Cette recommandation de Paul, résume bien tout ce que nous venons de lire à propos de des Lévites, étrangers, orphelins, veuves, prisonniers etc. Nous devons avoir un pourcentage de notre revenu pour penser à toutes ces personnes.

Car, il est possible d’être riche pour soi-même et non pas pour Dieu. Si vous ne l’êtes pour Dieu, la Bible dit que vous êtes un riche insensé ! Vous n’avez des projets que pour vous-mêmes ! Vous n’amassez que pour vous-même ! Vous risquez de tout perdre un jour d’une manière ou d’une autre comme le riche insensé de la Bible.
Lisons :
« Et il leur dit cette parabole: Les terres d’un homme riche avaient beaucoup rapporté.
Et il raisonnait en lui-même, disant: Que ferai-je? Car je n’ai pas de place pour serrer ma récolte.
Voici, dit-il, ce que je ferai: j’abattrai mes greniers, j’en bâtirai de plus grands, j’y amasserai toute ma récolte et tous mes biens;
et je dirai à mon âme: Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années; repose-toi, mange, bois, et réjouis-toi.
Mais Dieu lui dit: Insensé! Cette nuit même ton âme te sera redemandée; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il?
Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n’est pas riche pour Dieu. » Luc 5 :16-21

Dans 1 Jean 3 :17-20, il est écrit :
« Si quelqu’un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeure-t-il en lui?
Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité.
Par là nous connaîtrons que nous sommes de la vérité, et nous rassurerons nos cœurs devant lui;
car si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. »

Autres promesses de Dieu de nous rassasier

  • Le bonheur de la maison de Dieu et de la sainteté de Son temple
    Psaumes 65 :5 :
    « Heureux celui que tu choisis et que tu admets en ta présence, pour qu’il habite dans tes parvis! Nous nous rassasierons du bonheur de ta maison, de la sainteté de ton temple. »
  • Le meilleur froment et le miel du rocher
    Psaumes 81 :17 :
    « Je le nourrirais du meilleur froment, et je le rassasierais du miel du rocher. »
  • De longs jours
    Psaumes 91 :16 :
    « Je le rassasierai de longs jours, et je lui ferai voir mon salut. »
  • De pain

Psaumes 132 :15 :
« Je bénirai sa nourriture, je rassasierai de pain ses indigents »

  • Des biens de l’Eternel
    Jérémie 31 :14 :
    « Je rassasierai de graisse l’âme des sacrificateurs, et mon peuple se rassasiera de mes biens, dit l’Éternel. »
  • Dieu rassasie nos âmes

Esaïe 58 :11 :
« L’Éternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, et il redonnera de la vigueur à tes membres; tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas. »

Jérémie 31 :25 :
« Car je rafraîchirai l’âme altérée, et je rassasierai toute âme languissante. »

J’aime cette promesse dans Joël 2 :26-27 :
« Vous mangerez et vous vous rassasierez, et vous célébrerez le nom de l’Éternel, votre Dieu,
qui aura fait pour vous des prodiges; et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion.
Et vous saurez que je suis au milieu d’Israël, que je suis l’Éternel, votre Dieu, et qu’il n’y en a point d’autre, et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion. »

Voulez-vous que Dieu continue à vous bénir ?

N’oubliez pas les Lévites, les étrangers, les orphelins, les veuves, les prisonniers ! Sur cette liste, ajoutons aussi nos parents et ceux de notre maison.

Pour ce, lisons :
« Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste.
Honore ton père et ta mère (c’est le premier commandement avec une promesse),
afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre. » Ephésiens 6 :1-3

Et enfin :
« Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle. » 1 Timothée 5 :8

Wow ! Que le Saint-Esprit soit béni pour cet enseignement ! Le Seigneur Jésus, parlant du Saint-Esprit dit ceci :
« Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. » Jean 16 :13

Et Paul dit :
« Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment.
Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.
Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu.
Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. » 1 Corinthiens 2 :9-12

Aujourd’hui avec les réseaux sociaux, il y a tellement des partages, une grande profusion de la connaissance, mais notre bonheur n’est pas seulement dans la connaissance mais dans l’application de cette connaissance qui est la sagesse.

Le Seigneur Jésus a dit :
« C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.
La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc.
Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.
La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande. » Matthieu 7 :24-27

Par la grâce de Dieu, à partir de ce mois de Juillet, tout ce que nous allons recevoir comme don, offrande etc. nous mettrons à part un pourcentage, à part notre dîme, pour aider les pauvres et dans les jours à venir, nous verrons comment commencer à recevoir des fonds pour aider les orphelins, les veuves etc.

La balle est dans votre camp. Dieu ne fait point d’acception de personnes ! C’est notre écoute de sa voix et notre promptitude à obéir à Dieu qui fera que nous puissions jouir ou pas de ce que Dieu nous a déjà donné par Sa grâce. Je suis personnellement béni par cet enseignement. C’était long mais bénéfique ! Je rends gloire à Dieu pour ce privilège. J’ai pris 5 heures du temps pour rédiger cet enseignement, soit de 3h45 à 8h45 du matin. Si vous êtes bénis, merci de nous laisser votre commentaire et de partager afin de bénir aussi d’autres personnes. Pour ce, quand j’écris le matin, je ne pourrai pas passer en direct le matin. Je vais faire plusieurs types d’enregistrements pour les dévotions matinales car, le matin, c’est presque les mêmes choses que nous pouvons demander à Dieu chaque jour. Je vous demanderai de vous enregistrer sur notre chaîne Youtube pour voir les prières, pour ceux qui ne sont pas sur Facebook.

Hier, j’étais ému de recevoir l’appel sur ligne d’une de nos sœurs en France. Apparemment, elle ne lisait plus nos enseignements depuis un temps, mais le Saint-Esprit l’a encore reconduit sur le site et gloire à Dieu, elle était bénie et touchée ! Parlons de ce site à nos proches, soutenons ses projets, montrons notre amour à la personne qui vous enseigne car il en a aussi besoin.

Pour notre programme de jeûne et prière, aujourd’hui et demain encore nous continuer à passer nos journées à parler avec le/au Saint-Esprit.
1. Nous allons demander au Saint-Esprit de répandre dans nos cœurs l’amour de Dieu. Chacun va demander au Saint-Esprit d’aimer Dieu plus que toute autre chose de ce monde. Que nous ne soyons pas ennemis mais ami de Dieu. (Romains 5 :5)
2. Nous allons demander au Saint-Esprit de nous révéler les choses que le Père a réservées à ceux qui L’aiment. (1 Corinthiens 2 :9-12)
3. Que le Saint-Esprit nous révèle les choses cachées concernant notre vie, notre avenir, notre destinée que nous ne connaissons pas. (Jérémie 33 :3)
Chacun peut rajouter les sujets suivant que le Saint-Esprit le conduira.

 

5 réponses sur « Ma semaine d’assouvissement : « Vous valez beaucoup plus qu’eux ! » »

  1. Alléluia Amen, oui longue lecture remplie de bénédictions; que l’Eternel soit glorifié car cet enseignement ns rappelle que pour être rassasié, il ns faut veiller, prier, réconforter, porter, soulager, nourrir, nous devons ns porter, veiller sur les membres de notre famille au nom de Jésus; ns avons de la valeur aux yeux de Dieu et Il ns rassasiera; merci pasteur pour vos enseignements, demeurez béni et que le Père céleste ns remplisse de lui afin que ns soyons productifs au nom puissant de Jésus Amen Amen Amen !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.